Afrique

Etosha Safari: de Anderson's Gate à Von Lindequist Gate

Pin
Send
Share
Send


Les histoires de Voyage de 15 jours en Namibie gratuit nous avons fait en août 2016. Ce jour-là, nous quittons le hôtel à Outjo pour traverser le parc national d'Etosha: d'Anderson's Gate à Von Lindequist. Allons-y!

À sept heures du matin, nous étions déjà à la réception prêts à prendre notre petit déjeuner. Le buffet du petit-déjeuner de l'hôtel était très bon, il y avait même du bon fromage, un luxe asiatique dans ces régions. Après avoir payé pour le dîner la veille de notre départ. Nous avions 117 km pour aller à Anderson's Gate pour accéder à Etosha en une heure et demie.

Ce jour-là, nous allions traverser Etosha de bout en bout: nous entrions par Anderson's Gate et partions par Von Lindequist pour aller dormir à Onguma Resort. Là nous resterions les deux prochaines nuits. La veille, dans le centre touristique, ils nous avaient dit qu’entre deux portes, ils prenaient des trois heures sans arrêts. Il manquait de voir si cette prévision serait réalisée, mais il était clair qu'il était nécessaire d'arriver avant cinq heures et demie, car à ce moment-là, ils ferment la porte du recours.

À huit heures et demie, nous sommes arrivés à la porte et avons de nouveau demandé au point de contrôle de nous laisser passer, car nous avions payé les permis. Cela nous évite la file d’entrée. Peu avant neuf heures, nous sommes arrivés au camp d'Okaukuejo. Nous sommes allés à la station-service pour ajuster la pression des roues afin de conduire sur la piste (2 $ + pourboire).

Au lieu d'aller directement à Halali sur la route principale, nous avons décidé de fermer les étangs artificiels situés près d'Okaukuejo. De nouveau nous sommes allés à Newbroni, mais il n'y avait pratiquement aucune activité. Nous suivons Gemsbokvlakte, Olifanstab et Aus. Dans ceux-ci, nous avons vu deux girafes et beaucoup de kudus. Nous étions heureux de les voir, car jusque-là ils n'étaient apparus que hier soir dans l'assiette.

Plus tard, nous continuons en direction de Halali. Vers onze nous arrivons aux étangs naturels de Charitsaub et Sauveur. Celles-ci sont très belles car elles sont entourées par la végétation typique de la savane. Nous y avons vu un grand troupeau de zèbres, le plus grand que nous ayons vu à ce jour. Ensuite nous passons près de l'étang de Rietfonein et comme nous avons vu beaucoup de voitures en stationnement, nous avons décidé d'aller voir ce qui s'est passé. Et bingo! Un paquet de dix éléphants Avec un couple de jeunes, ils buvaient de l'étang. C'est aussi un très bel étang naturel, puisque vous avez le vert de l'herbe au bord de l'eau et le doré de la végétation sèche sur les côtés.

Plus tard nous arrivons au camp Halali Et nous avons fait un arrêt technique. En reprenant le chemin, on regarde l'étang L'hélium C'était très proche, alors nous avons pris le détour. Cependant, le chemin est dans un très mauvais état et voyager est un cauchemar. De plus, nous n'avons trouvé ni étang ni animaux.

Puis nous sommes allés chez lui Etosha Lookout, un chemin qui mène à la dépression principale du parc et où vous pouvez voir un désert plat sans végétation, pratiquement à 360º. Très spécial. Nous avons constaté que le plancher de la dépression avait une teinte verdâtre.

Puis nous continuons vers le camp de Namutoni. En chemin, nous rencontrons une famille de les éléphants J'ai mangé des branches juste à côté de la route (!). Plus tard nous nous tournons pour voir l'étang de Batia, mais il n'y avait pas d'eau, bien qu'il y ait des troupeaux assez importants gnou et zèbres autour. Ils devraient être déjà 2 heures de l'après-midi.

Nous suivons le chemin. Soudainement, près d'une fourche de la route, nous avons attrapé quelque chose de brun dans le coin de l'œil qui s'est déplacé à travers le sous-bois et qui n'avait pas la forme d'un cerf! Rapidement nous avons arrêté la voiture et, scrutant les buissons, nous avons vu au loin un lion allongé sur le sol avec la tête haute. Et au-delà, un autre.

Pin
Send
Share
Send