Carnets de voyage

Expérience Batwa

Pin
Send
Share
Send


Nous vous apportons un nouveau compte de voyage en Ouganda. Après avoir vécu dans la pire nuit de notre vie, à Butogota, le lendemain nous nous sommes réveillés au milieu de Parc national de la forêt impénétrable de Bwindi et nous dédions la journée pour rencontrer le Batwa Pygmée.

Il avait plu cette nuit-là. Mais dans notre hutte, nous n’avions pas seulement entendu la pluie, mais tout un orchestre aux sons nocturnes constants et étranges de la nature sauvage. Vous pourriez dire que nous étions à l'intérieur du parc national Bwindi. Malgré tout, nous avions réussi à nous reposer. Nous sommes allés prendre le petit-déjeuner dans la salle à manger du camp de repos communautaire et depuis le grand balcon, nous pouvions voir le brouillard recouvrir une grande partie de la jungle devant nous. C'était une matinée fraîche en raison de l'humidité et de l'absence de fenêtres.

Après le petit-déjeuner, nous avons décidé de quitter le camp communautaire pour découvrir ce qui était au-delà. La petite population de Buhoma est dispersée sur les côtés du chemin qui mène au parc. Avant l'entrée du parc, plusieurs magasins vendaient des souvenirs aux formes et aux visages de gorilles. Parmi eux, nous trouvons le petit bureau du Expérience Batwa et entrez pour nous informer.

Les Batwa sont une ville pygmée qui vivait jusqu'en 1991 dans la forêt impénétrable de Bwindi. Cette année-là, le gouvernement ougandais a transformé la forêt en parc national pour protéger les gorilles. C'était une bonne idée mais, comme cela arrive trop souvent, cela n'a pas été bien fait. Les Batwa, qui vivaient dans la forêt à la chasse et à la cueillette de fruits depuis l'Antiquité, ont été soudainement expulsés de leur demeure ancestrale sans aucune compensation ni terre pour vivre. Ils ont été forcés de s'intégrer à la vie ougandaise par le biais de marches forcées et d'abandonner leurs moyens de subsistance. Discriminés par le reste des Ougandais et incapables d'accéder au seul moyen de subsistance qu'ils connaissaient, leur avenir était incertain.

En 2001, un donateur américain, le Dr Scott, a acheté un terrain dans les montagnes et l'a donné à la cause des Batwa. En outre, il a créé une fondation qui a créé des programmes pour améliorer les conditions de vie de cette tribu. «L'expérience Batwa» est l'un de ces projets: un moyen de préserver la mémoire et les coutumes des Batwa, tant pour les générations futures, que de le faire connaître aux visiteurs.

Après un peu de réflexion, nous avons payé 70 $ par personne, ce qui valait la "expérience". Cela allait durer une demi-journée et la nourriture était incluse. Ensuite, Godfrey et Hope nous ont accompagnés à travers la ville jusqu'à ce que nous rencontrions notre guide. Elfas est un Batwa qui parle bien anglais et qui, lors de l'ascension d'une montagne, a expliqué plusieurs choses sur les écoles, sur l'expulsion de la forêt et sur ce que le Dr Scott et sa fondation avaient fait pour améliorer leurs conditions de vie.

Pin
Send
Share
Send